Kerlan - Tapissier décorateur professionnel et décorateur d'interieur Jean Pierre Sobler

Quand la maîtrise du métier permet son évolution ?

Tous les sièges neufs que nous réalisons sont faits sur mesure. Les structures des bois en hêtre naturel (essence solide) sont confectionnées d’après nos plans par un menuisier en sièges. En plus des modèles des décorateurs pour lesquels nous travaillons, nous avons nos propres modèles que nous déclinons toujours de façon si différente à chaque fois qu’ils en deviennent uniques ! dimensions, nombre et forme des coussins, tissus multiples…)
La particularité de nos ateliers, c’est la recherche constante de l’amélioration technique des sièges. Nous travaillons encore et toujours sur le confort et, grâce à des années d’essais, de savants dosages de duvets, de diverses densités de mousse, de ouate, un guindage « maison » et autres « trouvailles » (résultant de l’intérêt que chacun porte à sa tâche), nous sommes toujours félicités par nos clients pour le « confort exceptionnel » de nos canapés et de nos fauteuils.
Nos coussins reprennent leur forme naturellement.
Nos garnitures de sièges sont faites exclusivement avec du crin animal (plus souple et de bien meilleure qualité que le crin végétal). Nous avons aussi souvent l’occasion de travailler à la réfection de sièges d’époque et nous sommes alors amenés à faire des garnitures à l’ancienne, des coussins à carreau piqué, des garnitures à tableau, des capitons…
Nous utilisons un procédé de pose de tenture murale « sans finition visible » : pas besoin de galon ou de câblé, pas de baguettes que l’on devine sous le tissu ! Ceci est aussi le fruit de l’expérience de tapissiers « villiers », tels Ms Domingo et Gueudré aujourd’hui retraités, qui ont élaboré cette méthode et qui l’ont transmise aux plus jeunes, leur permettant ainsi de perdurer, voire de pouvoir innover un jour eux-mêmes !

La vie peut être faite de rencontres qui, sans que l’on s’en rende compte sur le moment, influent de façon déterminante sur son déroulement

J’ai découvert le métier grâce à l’une de mes tantes qui exerçait la profession de tapissière. Quand j’avais à peine 15 ans, j’ai commencé mon apprentissage chez Yves Begin, artisan tapissier à Paris. Première rencontre avec l’amour d’un métier. Grâce à cet homme qui, en transmettant son savoir-faire, a su me le faire découvrir et l’aimer. Première rencontre également avec celui qui reste mon plus fidèle ami et collègue, Patrick Seghpossian, apprenti comme moi.
Après l’obtention de mes certificats de compagnon, certificats d’aptitude professionnelle, d’une récompense de l’Académie d’architecture (fondation de la Sté Centrale 1899), j’entre chez Leroy, « grande maison » comme il y en avait encore à cette époque (Jansen, Baroux, etc.), où je découvre tout un univers où se côtoyaient ébénistes, doreurs, dessinateurs, brodeurs…
J’y découvre, sous la direction de son patron M. Delassaussois, l’univers du luxe et du « bel ouvrage », sans autre contrainte de temps, de matières, d’argent, que celle de satisfaire le client. C’est lui qui m’inscrira au concours de « meilleur ouvrier de France » (M.O.F.) titre que j’obtiendrai en 1979 avec la médaille d’or, en même temps que mon ami Patrick Seghpossian qui m’avait rejoint chez Leroy. C’est avec lui que nous créons en 1980 « Sosegh » lorsque M. Delassaussois vend son entreprise et prend sa retraite.
Notre premier atelier se trouvait dans la cave de sa maison à Clichy et notre bureau dans une partie de la cuisine ! Soutenus par de fidèles clients de la première heure, comme la Princesse Isabelle de Bourbon Parme, le Comte de Ravenel, Jean-Pierre Siméon, qui sont autant de belles et importantes rencontres, nous nous installerons plus tard rue de l’Université où Patrick exerce encore aujourd’hui.
Je rachète le fond de commerce de Marc Kerlan en 1987, peu de temps après son décès. Je retrouve à cette occasion François Catroux, que j’avais connu chez Leroy ; il me fait confiance et me confie la réalisation de ses projets de décoration. Cette rencontre marquera le début d’une collaboration professionnelle passionnante qui me permettra, et me permet toujours aujourd’hui, de réaliser sous sa direction des projets magnifiques dans le monde entier.
D’autres décorateurs me feront confiance, tels Jérôme Sutter, Alberto Pinto, des antiquaires de renom et, bien sûr, des clients particuliers.
J’en profite, moi qui suis d’un naturel timide, qui ai souvent du mal à m’exprimer, pour remercier toutes les personnes citées, mais aussi toutes les autres moins connues, comme toute l’équipe de professionnels qui m’entoure et m’assiste au sein de Kerlan depuis des années et à qui, une fois n’est pas coutume, je tiens à rendre hommage ! 40 ans de métier et le même bonheur à l’exercer !

Kerlan - Tapissier décorateur - Atelier Kerlan - Réalisations